• The Faculty

    Dans le film d'horreur du même nom c'étaient les profs qui, possédés par des créatures venues de l'espace, s'attaquaient aux pauvres étudiants d'une fac et leur suçaient le cerveau. Chez nous depuis hier, ce sont les étudiants qui, possédés par des forces maléfiques mystérieuses, ont empilé tables et chaises devant toutes les issues et nous empêchent d'entrer pour mener à bien notre noble mission de chercheur. Nous usons de toutes les ruses pour pénétrer dans les bâtiments (notre postdoc japonais, décidément très motivé, a même rampé ce matin sous une porte de parking entrouverte pour arriver jusqu'à son bureau)

    Comme nous aussi nous sommes organisés, nous avons mis au point notre stratégie pour faire face à l'adversité: faire peur à l'ennemi, généralement ignorant des choses de la science (ben oui, barricade ou amphi, beaucoup ont déjà fait leur choix depuis longtemps) en prétendant qu'il faut absolument qu'on entre dans notre labo, là, maitenant tout de suite, car on a une réaction nucléaire sur le feu et qu'elle pourrait s'emballer d'une minute à l'autre. C'est très efficace, même les plus récalcitrants  se contentent d'un "euh, c'est vraiment urgent comme manip?" et nous laissent passer.

    Par contre je ne suis pas sure que l'image des chercheurs va sortir grandie de tout ça.

    Mais celle du savant fou prêt à faire exploser la planête, oui.


  • Commentaires

    1
    Chrôm
    Mardi 28 Février 2006 à 10:55
    Rhôô, c'est bien pensé...
    y a pas moyen de récupérer des autocollants "danger amiante" quelque part et les coller sur vos sacs, vêtements, etc. ? Ca devrait aussi faire son effet (voire être plus crédible pour ceux qui n'auraient pas peur du nucléaire)
    2
    Isa
    Mardi 28 Février 2006 à 12:28
    Merci...
    de ce compte-rendu beaucoup plus désopilant que celui que notre président (P6) nous a envoye hier par mail... Moi maintenant c'est ici que je viendrai chercher des infos sur le blocage de la fac. Hier j'avais un cours, pas de mail, et impossible de joindre qui que ce soit a la fac pour savoir si je devais me déplacer! Rien sur le site web de la fac, evidemment. Merci de combler ce manque. Finalement c'est pas mal d'etre delocalisé...
    3
    Mardi 28 Février 2006 à 14:19
    Isa,
    je ne sais pas si tu as cours demain mais il y a de fortes chances que ce soit pareil. Ce matin, à tout hasard je suis allée voir dans ma salle de TD si quelques uns de mes étudiants avaient réussi à franchir les barrages (on peut toujours rêver). Non seulement je n'ai trouvé personne (oh, oh, quelle surprise) mais de toute façon les portes des salles étaient fermées à clef. Le personnel administratif est visiblement aussi motivé que les étudiants pour venir bosser. Mais bon, la situation n'est pas désespérée, comme les barricades sont levées vers 16H30 (c'est l'heure du goûter, faut pas pousser) on peut essayer de faire cours sur le parvis en soirée ;)
    4
    Mardi 28 Février 2006 à 14:24
    Et oui,
    c'est pas mal d'être délocalisé surtout dans un endroit où il n'y a pas un étudiant à la ronde. Demain, c'est décidé, je migre vers mon bureau du 15eme, j'aurai en plus des grandes fenêtres qui donnent sur le monde extérieur.
    5
    Mercredi 1er Mars 2006 à 19:08
    hihi !
    forcément, ça marcherait beaucoup moins bien dans une fac de lettre
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :