• Méfions-nous des apparences

     

     (Dans la série prof sadique en liberté)

    Depuis mon arrivée dans le groupe, j'ai eu l'occasion de croiser quelques fois un collègue qui est un vieux prof émérite* à l'air de papi-gâteau. Enfin, pour le "papi-gâteau" c'est du moins l'impression que j'avais jusque là: il est toujours charmant avec moi quand il me croise, il me parle doucement, super poliment, il fait souvent des remarques intéressantes et constructives et m'a même filé son numéro perso pour que, le jour où j'ai le moindre doute sur la théorie stochastique des pertes d'énergie du zorglub beta + dans le strucnure de barbotium je puisse le contacter d'urgence pour qu'il réponde à ma question (ah, la, la, si j'ai pas de la chance).

     Et puis récemment, on a eu une réunion où je l'ai trouvé nettement moins sympathique, voire carrément chiant avec une de mes collègues sur laquelle il s'est défoulé en disant qu'il ne comprenait rien à ce qu'elle avait fait et que c'était carrément faux, tout ça sans même lui donner le temps de respirer ou d'en placer une pour lui répondre (alors qu'en fait c'était elle qui avait raison)  A la sortie de la réunion je l'ai fait remarquer à un collègue: "dis donc, votre VIP, il n'est pas commode aujourd'hui. Il n'aurait pas ses règles? **"

    Et là je m'entends répondre: "Oh, ça, ce n'était rien. Il s'est sacrément calmé avec l'âge. Il y a quelques années, on a retrouvé un de ses thésards en train de pleurer sous son bureau".

     

    Depuis, je rase les murs quand je le croise.

     

     

     

     

    * prof émérite = VIP de l'enseignement-recherche qui fait l'honneur à ses collègues de repasser de temps en temps dans son labo même après sa retraite pour donner son avis sur tout

     ** oui, oui, les réflexions macho débiles ne sont pas l'apanage des mecs


  • Commentaires

    1
    Chrôm
    Mercredi 24 Mai 2006 à 00:07
    dis...
    te plains pas, t'as pas bossé dans son bureau toi... remarque désobligeante au passage : "alors qu'en fait c'était elle qui avait raison" ; c'est quoi le rapport ? si la Voix de la Science n'est pas d'accord, c'est Mal, je ne vois pas en quoi avoir raison ou tort importe. Quant à ce que les thésards font sous les bureaux, je n'ai rien à déclarer.
    2
    alex
    Mercredi 24 Mai 2006 à 05:39
    emerite
    J'aime bien ta definition du prof emerite, ca colle pas mal a la realite. un jour tu seras peut etre a sa place...
    3
    La fee atomique
    Mercredi 24 Mai 2006 à 14:50
    Prof émérite
    Oui, j'espère bien qu'un jour je serai à sa place. Ca voudrait au moins dire que je serai encore capable de me déplacer jusqu'au labo et que je ne sucrerai pas trop les fraises. Bon, comme d'hab je m'emporte un peu mais mon texte ne veut pas dire que je veux qu'on vire tous les plus de 65 ans du labo. Au contraire, je trouve ça chouette toutes ces générations et ces nationalités soudées dans l'amour du savoir (c'était un communiqué de l'agence nationale pour la promotion des sciences)
    4
    La fee atomique
    Mercredi 24 Mai 2006 à 17:57
    Au fait, Alex,
    à quand un blog sur tes super aventures au Japon?
    5
    La fee atomique
    Mercredi 24 Mai 2006 à 17:58
    Chrôm,
    tu dormais, toi, sous ton bureau, non?
    6
    Zolly
    Mercredi 24 Mai 2006 à 23:31
    Trop belles pour le Nobel
    La Vérité en Juge vertueux de la Science... hum...plutôt utopique ou idéaliste... Pensez au couple je t'aime moi non plus Eddington-Chandrasekhar ou, moins vaisselle brisée et plus subtil, au couple Heisenberg-Schrödinger. Dans la même veine, et cela fera un peu d'exerice physique pour la fée atomique : Trop belles pour le Nobel, au Seuil, de Nicolas Witkowski (mais pas la peine de courir, c'est fermé).
    7
    alex
    Jeudi 25 Mai 2006 à 12:17
    blog
    Pour le blog, il faut que je m'en occupe mais comme tu t'en doutes ici les journees de travail sont a rallonge, tu sais qd tu commences mais tu sais jamais qd tu termines! Il faut que je demande internet chez moi, ca risque de prendre aussi qq temps. Mais t'inquites tu sauras bientot tout... (je prepare deja le suspense)
    8
    La fee atomique
    Vendredi 26 Mai 2006 à 08:54
    Trop belles pour le Nobel
    Déjà lu ;) Cela dit, cela ne m'a pas vraiment convaincue à part quelques exemples de ci de là.
    9
    La fee atomique
    Vendredi 26 Mai 2006 à 11:00
    Longues journées de travail
    Oui, c'est vrai, au Japon on sait quand on commence à bosser, on ne sait jamais quand on va s'arrêter. C'est comme ça que j'ai pris l'habitude d'arriver vers 11h au labo ;)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :