• <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>Ces derniers jours j'étais en mission de la plus haute importance au pays de la bière et des saucisses*.

    Ici, le récit heure par heure ou presque de cette grande épopée scientifique.

     

    Dimanche, 19h30 : Après un long périple, mon collègue et moi atteignons enfin Kirkuche von Fraunhein, une charmante petite bourgade saxonne. Nous allons y passer les prochains jours enfermés dans un hôtel avec d'autres super spécialistes des ions moyennement rapides**. Nous allons pouvoir échanger, interagir avec des gens comme nous, qui nous comprennent et qui vont nous raconter leurs dernières trouvailles rigolotes (« tu savais que si tu bombardes du strucniure beta plus avec des protognons de 100 keV et ben ça fait du tirlili 79 ? »)

    20h : Arrivés à l'hôtel, mon collègue et moi sommes confrontés à notre première mission : trouver la salle dans laquelle a lieu le pot de bienvenue. Le pot de bienvenue, je trouve ça jamais très amusant car souvent on ne se connaît pas et personne ose trop se lâcher. (Heureusement, en général, les choses s'arrangent quelques jours plus tard lors du banquet).

    20h15 : tels les Dupont-Dupond de la science mon collègue et moi entrons dans la salle où a lieu le pot

    20h16 : les petits fours allemands sont pas mal du tout

    20h17 : sluuurp, la bière allemande

    20h18 : ils font aussi du bon vin blanc dans le coin

    20h25 : je repère un chercheur japonais tout seul dans un coin avec sa chope de bière

    20h26 : je lui fonce dessus

    20h26 et trente secondes : j'engage la conversation en japonais, il manque s'étrangler.

    20h27 : on compare nos accélérateurs d'ions moyennement rapides (« moi j'ai un 2.5MeV et toi ? »)

    20h38 : un chercheur brésilien vient jouer avec nous au jeu de celui qui a le plus gros accélérateur

    21h15 : Pfff, j'ai pas le plus gros accélérateur.

    21h16 : Je monte me coucher.

    <o:p> </o:p><o:p> </o:p><o:p> </o:p><o:p> </o:p><o:p> </o:p><o:p> </o:p><o:p> </o:p><o:p> </o:p><o:p> </o:p>

    * oui, j'aime bien caricaturer

    ** il y a aussi des spécialistes des ions rapides et des spécialistes des ions lents mais ils vont dans des conf différentes.

    <o:p> </o:p>

    4 commentaires
  • stature = 67.568 + 3.862 FLRIGHT - 3.393 Sex + 0.437 Age

     Mais que signifie cette mystérieuse équation me demanderez-vous? Et bien, c'est l'équation que des scientifiques très sérieux ont trouvée en analysant la taille  de leurs étudiants (stature) en fonction de la longueur de leur pied droit (FLRIGHT), de leur sexe  ("sex" = 1 pour les garçons et 2 pour les filles) et de leur âge.

    Vous rentrez les bons paramètres là où il faut, vous touillez le tout et normalement ça vous sort votre taille en cm.

     

    J'ai essayé, ça marche*! Trop forts ces chercheurs.

    Pour plus d'info, consulter:

    "Estimation of stature by foot length"

    Arun Kumar Agnihotri et al., Journal of Forensic and Legal Medecine 14, 279(2007)

     

    * ce qui ne veut pas dire malheureusement que je sois bien proportionnée mais juste que je suis proportionnée comme la majorité du commun des mortels

     


    6 commentaires
  • Monsieur Nicolas S. l'a dit: il veut "une France de propriétaires".

    Je suis prête à passer sur le côté vraiment pas rock'n roll de cette proposition si Monsieur S. m'aide à devenir propriétaire d'un chouette petit duplex de 120m2 en vente juste en face de chez moi, pour la modique somme de 1 200 000 euros. Pour cela Monsieur S. pourrait par exemple multiplier le salaire des chercheurs par 50. En plus, il rendrait service aux actuels propriétaires qui visiblement ont du mal à écouler la marchandise.

    Avec Monsieur S., je dis oui à la France d'après-demain, celle des chercheurs propriétaires.


    4 commentaires
  • Récemment, je me suis rendue compte qu'entre les collègues du labo et les copains, anciens collègues de labo, je n'ai pas trop de copinEs. Du coup, pour savoir ce qui se trame du côté des filles, je suis un peu allée espionner des blogs ce week-end. Et là, j'ai découvert un concept tout nouveau pour moi: le swap (échange). J'ai vu surtout des histoires de Tea Time Swap comme ici: swap. Le principe semble simple: si j'ai bien tout compris, des femmes qui ne se connaissent par le net forment des "binômes" et s'échangent des colis contenant divers produits pour organiser une pause thé. Bref, allez sur le site, vous comprendrez bien.

    En tous cas, je trouve cette idée intéressante. D'ailleurs, je me demande si je ne vais pas organiser très prochainement un Research Time Swap plutôt à tendance "Matière Condensée mention Science des surfaces", ma spécialité. On pourrait s'échanger des échantillons, des sources (radioactives ou non) et des bouquins de physique. Ca serait trop chouette.

    Mais ce n'est pas comme ça que je vais me faire des copines, moi...


    6 commentaires
  • A venir: une thèse de master sur l'étude des nuggets de poulet par ultra-sons.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique